En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.

Chirurgie esthétique et augmentation mammaire (1)

Prothèse mammaire, chirurgie du sein, augmentation mammaire, chirurgie mammaire, chirurgie de la poitrine ...

augmentation-mammaire L'augmentation mammaire est une des plus populaires des opérations de chirurgie esthétique. Ce qui est somme toute assez justifié, les seins d'une femme étant sans doute son symbole de féminité extérieur le plus visible.

Notons à ce propos qu'une faible poitrine voire une poitrine quasi inexistante est une réelle source de complexes pour beaucoup de femmes. Ce souci est comparable  à celui des hommes qui ont un petit pénis.

Beaucoup de femmes ont eu leur vie personnelle changée à la suite d'une chirurgie mammaire. En effet, l'opération de la poitrine leur permet souvent de prendre confiance en elle et de vivre leur relation à l'autre de façon plus assumée, notamment dans les rapports intimes.

 

 

Opération des seins, opération de la poitrine, opération mammaire, chirurgie mammaire, chirurgie de la poitrine, chirurgie du sein, prothèse mammaire, augmentation mammaire ... beaucoup de termes pour un seul but : faire que votre poitrine ressemble à ce que vous aimeriez qu'elle soit.

Nous vous proposons donc d'étudier tous les aspects de l'augmentation mammaire, sous forme de question/réponses, pour plus de lisibilité.

Le principe de l'augmentation mammaire en chirurgie esthétique

En matière de chirurgie esthétique, l'augmentation mammaire a un principe simple : il s'agit d'augmenter le volume de vos seins par l'installation sous la glande mammaire d'un corps étranger appelé "prothèse mammaire".

Il y a deux possibilités d'introduction de la prothèse mammaire dans votre poitrine. La prothèse mammaire peut être positionnée en arrière de la glande mammaire, sur le muscle pectoral ou directement en arrière de ce muscle, contre le thorax.

Quelle taille de prothèses choisir lors d'une augmentation mammaire ?

augmentation-mammaireLa chirurgie du sein est un geste technique maintenant bien acquis par les chirurgiens esthétiques. Mais le choix de la taille des prothèses mammaires est une autre affaire !

En effet, le choix de la taille de la prothèse mammaire se fait en bonne intelligence, entre la cliente et le praticien.

Deux avis se confrontent alors :

  • Celui de la cliente, qui a déjà vu des résultats de chirurgie esthétique et qui voudrait que son augmentation mammaire lui donne les seins de telle ou telle star (il y a aussi le cas de la cliente, et c'est la majorité, qui a juste envie d'avoir de plus gros seins).
  • Celui du chirurgien esthétique qui de part son expérience et sa compétence peut dire à sa cliente quelle sera, en fonction de sa morphologie, la taille de prothèse mammaire la plus adaptée. Car, bien sûr, de gros seins ne vont pas à tout le monde.

On le voit en matière de chirurgie mammaire, comme dans les autres opérations de chirurgie esthétique d'ailleurs, le dialogue entre le chirurgien esthétique et sa cliente est fondamental.

 

Ce qui nous renvoie au choix du praticien, qui est le premier choix important que vous aurez à faire.

Veuillez toujours à ce que le résultat de votre opération mammaire apparaisse comme naturel. Un reproche fait aux "faux-seins" est que "ça se voit". Et effectivement, qui ne s'est pas dit un jour au passage d'une femme à la poitrine volumineuse que c'était du faux ?

Dans cette optique le praticien pourra vous proposer des prothèses qui se mettent sous le soutien-gorge et permettent de voir l'effet que donnerait les prothèses définitives.

Augmentation mammaire et risque opératoire de chirurgie esthétique mammaire

Comme pour toute opération de chirurgie esthétique, il y a un risque opératoire.

Voici les deux principaux  :

augmentation-mammaireLe risque d'hématome : présent en faible proportion, environ 5% des opérations mammaires, il est néanmoins présent. Heureusement, il se rattrape très bien par une toute petite opération chirurgicale, une simple reprise, qui ne remet absolument pas en cause la première opération et l'implantation de la prothèse mammaire.

Le risque d'infection : lors d'une augmentation mammaire le risque d'infection est encore plus faible que le risque d'hématome, d'environ 1%. C'est cependant un risque fort gênant car il demande de retirer la prothèse mammaire pour une période minimum de 6 mois, le temps que l'iinfection soit soignée et qu'elle laisse place à des tissus propres.

Risque post-opératoire de chirurgie esthétique mammaire

En dehors du risque d'infection et du risque d'hématome, un autre risque est une réaction naturelle du corps, qu'on appelle la "coque". Précisons de suite qu'avec l'apparition des prothèses mammaires en silicone, qui représentent maintenant la quasi-totalité des augmentations mammaires, le risque de coques est diminué mais toujours présent.

Sous cette dénomination originale de "coque" se cache une réaction des tissus autour de la prothèse mammaire. Cette réaction aura pour effet un raffermissement des seins.

Si vous avez déjà touché des seins refaits, vous avez sans doute senti sur certains une dureté du contact. Visuellement cela se traduit par un aspect figé du sein, qui lui donne l'aspect du faux-sein.

augmentation-mammairePlusieurs choses à savoir sur la coque : elle peut toucher juste un seul sein et elle peut se produire plusieurs mois après l'opération. En général le risque est présent dans les deux premières années consécutives à l'opération.

On sait que pour les prothèses mammaires en sérum physiologique, qui sont placées derrière le muscle, le risque de coque est d'environ 5%. Le manque de recul sur les prothèses en silicone ne permet pas de fournir de statistiques.

Comment éviter les coques ? On patiente deux semaines puis on procède à des massages vigoureux et quotidiens des seins, ce qui permettra de prévenir l'apparition des coques. Parlez en bien sûr à votre praticien.

Où se trouve la cicatrice après une chirurgie esthétique d'augmentation mammaire ?

Cela dépend de la façon dont votre chirurgien va introduire vos implants mammaires :

  • Par voie sous aréolaire : l'aréole c'est cette zone un peu pigmentée située autour de votre mamelon. Une introduction par cet endroit procure une grande précision de placement de l'implant mammaire. L'inconvénient est une courte cicatrice à cet endroit. Précisons cependant qu'elle est bien peu visible.
  • Par voie sous mammaire : la cicatrice due à la chirurgie esthétique mammaire sera située sur le sillon sous mammaire (au niveau du pli du sein, pour être plus simple). Son gros avantage est qu'elle n'est pas visible puisque le sein la recouvre.
  • Par voie axillaire : la cicatrice due à la chirurgie esthétique mammaire sera située dans le pli de l'aisselle. Elle sera d'une taille de 4-5 cm et sera visible si vous levez les bras pour dire bonjour.

Les cicatrices de chirurgie esthétique mammaire et leur visibilité

On a tous une copine qui nous a montré les cicatrices de ses seins après une augmentation mammaire en nous disant l'air effondré que ça se voyait. Et bien sur vous avez dû chercher où se trouvait la cicatrice car vous ne la voyiez pas.

C'est un peu comme la petite tache sur le chemisier que vous venez de vous faire et dont vous êtes sure que vos interlocuteurs ne voient qu'elle. Alors qu'en fait personne n'y fait attention. A part vous.

Mais si vous appréhendez vraiment les éventuelles cicatrices, parlez en à votre chirurgien.

Lire la suite de l'augmentation mammaire : L'augmentation mammaire

 

 

 

 

 

A voir également sur le site :

Le traitement des rides La chirurgie des paupières
Le lifting (1) La rhinoplastie
Le lifting (2) La chirurgie du ventre
La liposuccion (1) L'acide hyaluronique
La liposuccion (2) Le botox (1)
L'augmentation mammaire (1) Le botox (2)
L'augmentation mammaire (2) Le collagène
La réduction mammaire